RAD arnaque ? Pourquoi j’ai arrêté de commander chez eux.

Bon, j’ai l’impression de râler tout le temps ici mais je me dis qu’il vaut mieux prévenir certains internautes qui seraient tentés de commander sur www.rad.co. Lorsque l’on découvre pour la première fois ce site, on a envie de tout acheter. C’est bien normal puisque les produits qu’ils proposent sont vraiment cools et les prix plutôt abordables. Mais alors où est-ce que ça coince ?

capture-d_c3a9cran-2012-11-01-c3a0-12-03-37

J’ai commandé à de nombreuses reprises sur RAAD et à chaque fois, ça a été une véritable épreuve. La première fois que je me suis laissé tenté par quelques tee-shirts, c’était début Décembre 2012 pour me faire plaisir à Noël. Dans l’email de confirmation, on m’assurait que je recevrais ma commande à temps pour le 24 afin de pouvoir ouvrir mes paquets sous le sapin. Vous imaginez la chute, j’ai dû partir dans le sud rejoindre ma famille sans mes précieux achats. Je les ai récupéré en rentrant mais étais déjà un peu frustré de ne pas les avoir eu à temps (oui, je suis un enfant).

Je décide de retenter l’aventure RAAAD quelques semaines plus tard, en Janvier 2013 avec un beau pull gris Dark Vador en pixel art. Impatient que je suis, j’allais déranger ma gardienne d’immeuble tous les jours dans l’espoir d’avoir reçu ce paquet. J’ai donc relancé l’équipe du site qui m’a répondu immédiatement que la vente avait été « victime de son succès » et qu’ils faisaient tout leur possible pour m’envoyer ma commande le plus rapidement possible. J’ai fini par recevoir mon pull presque un mois après la date qui m’avait été communiqué. Comble de l’histoire, il était finalement trop grand, bien que j’ai choisi ma taille habituelle (j’aurais dû vérifier les mesures sur le site, c’est de ma faute). Je ne le porte donc quasiment jamais (à part le dimanche quand j’ai envie d’être moche).

Ne me demandez pas pourquoi, mais j’ai décidé d’insister et ai de-nouveau passé commande en Avril 2013. Il y a encore eu du retard (c’est TOUJOURS comme ça) mais là, nouveau rebondissement : le petit tee-shirt Grumpy Cat qui m’avait séduit m’a été livré sale ! Et oui, j’ai découvert de nombreuses tâches qui ressemblaient à du café (ou peut être des traces du fond de teint de leur stagiaire). Encore une fois, cela taillait bien trop grand (je vous passe les détails sur la qualité et la coupe, dans le style « maillot » qu’on vous offre à un tournoi de pétanque pour vous remercier de votre participation). Autant vous dire que pour moi, RAAAD c’était fini.

(oui la qualité de la photo est dégueulasse, avant j'avais un Blackberry, ça va)

(oui la qualité de la photo est dégueulasse, avant j’avais un Blackberry, ça va)

Sauf que voilà. Dans un grand jour de procrastination, je me suis retrouvé sur leur page et ai de-nouveau craqué. Je sais, je sais. J’ai un problème. Encore une fois, j’ai eu droit à du retard (il y a eu un « souci d’approvisionnement » pour la coque d’iPhone que j’avais choisie) mais en ouvrant mon paquet j’ai carrément HALLUCINÉ. L’un des tee-shirts reçu avait été mal imprimé ! Le dessin est beaucoup trop à droite et il est donc immettable. J’ai contacté leur service client qui ne semblait pas vraiment surpris (et qui n’était pas plus désolé que ça d’ailleurs). Ma paresse a fait que je n’ai jamais pris le temps de renvoyer ce tee-shirt, épuisé émotionnellement à l’idée de devoir aller à la Poste.

(voilà ce qui traine sur la porte de penderie depuis 3 mois)

(voilà ce qui traine sur la porte de ma penderie depuis 3 mois)

Bon, en gros, vous avez compris, hein. Je ne conseille pas vraiment de commander chez RAAAD. On ne peut pas vraiment parler d’arnaque, au sens propre du terme, mais il est évident que derrière l’écran, il ne s’agit pas de professionnels qui gèrent ce business. Je suis loin d’être le seul à avoir eu ce genre de problème, si vous avez 5 minutes allez lire les commentaires sur leur page Facebook, c’est édifiant.


Miley & Beyoncé : Pourquoi la presse internet c’est juste L’HORREUR

Image

Demain matin vous-allez probablement trainer au bureau ou geeker sur Twitter et vous entendrez/lirez peut être probablement que Miley a dit du mal de Beyoncé. Et oui, la petite tête blonde de Disney aurait dit que Queen B serait bientôt « has been », critiquant au passage le corps de Madame Carter.
Et bien tout cela les amis, c’est le cancer de la presse internet. Et oui, en ce début d’année on manque de clics. Alors qu’est ce qu’on fait ? On invente une histoire de merde pour être sûr qu’on va commencer l’année avec de bonnes stats ! En conférence de rédaction, on cherche une histoire à la con qui marchera À FOND. On se demande ce qui rapporte du fric en ce moment et deux noms sont lâchés : Miley Cyrus, avec son gros buzz des VMA’s et Beyoncé qui nous a offert un album surprise au début du mois. Là, généralement le rédacteur en chef dit un truc genre « Il nous faut un papier avec ces deux mots clés. » Un stagiaire propose une idée : « Et si on créait une embrouille de merde entre elles ? ». Génial ! La salle est en ébulition. On décide de prêter à Miley des propos bien vilains envers Queen B. En l’attaquant sur ses formes, sa musique et oh ! Son starpower.
Revenons-en au monde du journalisme web, on termine l’écriture de cette histoire et on décide de l’intégrer immédiatement au site internet pour « faire du buzz » et « devenir viral« .
L’histoire commence à faire du bruit sur les différents blogs et parmi les « twittos influents ». Miley aurait dit que quoi ? Wait-for-it. ELLE AURAIT DIT QUE BEYONCÉ ÉTAIT BIENTÔT HAS BEEN ?. Perez Hilton s’empresse de reprendre l’info pour tenter de gagner les nombreux followers qu’il a perdu en devenait « gentil« . Son équipe tweete le papier depuis son compte officiel. L’info retombe aux oreilles de Miley qui répond immédiatement à propos de l’article sur Twitter. D’un seul coup, ses 16 427 101 abonnés découvre la rumeur du jour et se propagent sur Google pour taper les mots clés « Miley Cyrus Beyoncé Has Been« . Les internautes retombent sur le papier écrit par le mec qui a lancé la rumeur et le site internet est trop content parce qu’il y a plein plein de « clics », de « clics », de « clics » ! La prochaine fois en conférence de rédaction, le propriétaire du site criera probablement « Mais putain, vous pouvez pas faire comme Benjamin là nous dégoter une histoire en béton. »


Lady Gaga : Critique de ARTPOP ou le seul vrai album pop de 2013

Bon, les gars. Réjouissez-vous, ARTPOP est bon. Plutôt très bon même. Gaga revient en Force avec ce troisième album et demi (oui, OK, The Fame Monster c’était pas VRAIMENT un album) et ça fait ziz’.

ARTPOP-cover-HQ-lady-gaga-35751136-2048-2048

J’ai découvert Lady Gaga en 2008 grâce à l’émission de télé-réalité de MTV, The Hills. Ils avaient choisi d’utiliser des titres à elle pour illustrer les aventures de Lauren Conrad. J’avais immédiatement accroché au style de la demoiselle et m’étais renseigné par la suite sur le personnage. Est venu ensuite la sortie de « The Fame Monster » qui a mis tout le monde d’accord, avec des morceaux cultes comme « Bad Romance » ou « Telephone ». La barre est trop haute pour que Gaga puisse mieux faire, son come-back est un retour en demi-teinte avec « Born This Way », malgré la présence de très  bonnes chansons comme « Mary The Night » et « Yoü & I ».

Grosse pression donc pour « ARTPOP » surtout vu le discours toujours aussi prétentieux de sa créatrice. « Applause » avait été un très bon premier single mais j’avais tout de même quelques doutes en découvrant « Aura » ou « Venus » . J’ai été agréablement surpris en écoutant ce disque même si quelques points viennent noircir le tableau. Tout d’abord, Gaga a décidé de nous la jouer Broadway pour ce nouvel opus, chantant avec une voix atrocement théâtrale. Les titres sont aussi très travaillés, mais pas dans le bon sens puisqu’ils le sont trop. La production prend parfois le dessus sur la voix de la chanteuse, si bien qu’on ne comprend plus ce qu’elle dit.  L’album a fuité aujourd’hui en HQ, ne perdons pas plus de temps, voici la critique chanson par chanson :

1/ Aura : Ce titre avait fuité il y a quelques semaines et je dois dire que je préfère la version démo qui nous avait été présenté à l’époque. C’est un morceau assez étrange, aux sonorités très latinos et ça peut déranger certains. L’intro met du temps à disparaitre et les couplets ne sont pas oufs mais encore une fois, Gaga assure avec un refrain captivant : « Do you wanna see me naked, lover? Do you wanna peak underneath the covers? Do you wanna see the girl who lives behind the aura?« . Efficace mais l’ensemble est tout de même assez brouillon, on est dans le TROP.

2/ Venus : Bon, alors sur celui-là, je sais pas quoi penser. D’un côté, je déteste et il y a une toute petite partie que J’ADORE. Un peu le même problème qu’avec « Aura », je n’aime que le refrain et il se passe trop de chose en même, trop de bruit, de « beep » au même moment.  Mais putain ce petit passage est vraiment parfait : « When you touch me I die just a little inside.  I wonder if this could be love, this could be love.« 

3/ G.U.Y. : L’un des titres les plus électro de l’album, ça bouge, c’est efficace. Encore une fois, le refrain est vraiment bon, non pas que le reste soit mauvais mais ce n’est pas du même niveau. « G.U.Y » reste en tête et on a envie de taper dans les mains au moment où ça fait « clap-clap ». Pas le meilleur titre mais loin d’être le pire, je me surprends à fredonner « G-U-Y », c’est que ça marche ?

4/ Sexxx Dreams : Ah, enfin un très bon morceau. J’ai l’impression de cracher sur cet album alors qu’il y a du très bon. Un titre très sensuel, presque aphrodisiaque. Gaga nous raconte ses pensées « nasty » et on en rougirait presque. Gros coup de cœur pour le petit moment où elle nous avoue en parlant : « I can’t believe I’m telling you this but I’ve had a couple drinks… Oh my god ! ». La production est parfaite, il y a des choses intéressantes, cohérentes et surtout distinctes.

5/ Jewels n’ Drugs : Morceau inattendu, du gros rap sur une chanson de Gaga ? Et bien si, si. Ça fonctionne pas mal, il y a un bon équilibre entre la voix de LG et celles des rappeurs. On secoue la tête en s’imaginant en train de dealer sur un terrain de basket avec des thugs. Moment relou : quand Twista se lance dans un putain de monologue BIEN trop rapide même s’il rattrape grâce au petit « Gaga-Gaga-Gaga ».

6/ MANiCURE :  Déjà, je trouve le jeu de mots pas mal. OKÉ c’est cheesy mais on aime. J’avais flashé sur la version du iTunes Festival et les changements lors de l’enregistrement en studio ont même amélioré le titre. C’est rock et c’est un style que Gaga maitrise donc on reste quand même dans un truc doux assez pop. Ça fait ressortir le Freddie Mercury en moi et j’apprécie.

7/ Do What U Want (feat. R. Kelly) : Encore une fois, surprenant, du R’N’B sur ARTPOP ? En tout cas, ça fonctionne pour moi et ça fait plaisir de retrouver une chanson de ce style mais en version actualisée. Gagz a envie de nous montre ce qu’elle sait faire avec sa voix, on le sait, ce n’est pas la peine de trop en faire. La présence de R. Kelly ajoute quelque chose d’intéressant, même si on ne peut s’empêcher de penser aux problèmes légaux du monsieur en chantant les paroles assez explicites. Passage coup de cœur : « I could be the drink in your cup, I could be the green in your blunt. »

8/ ARTPOP : Ah ça aussi, j’aime beaucoup ! Une chanson un peu lunaire, mystérieuse presque aérienne. Certains sons me font penser à « Love You Like a Love Song » de Selena Gomez. Les paroles sont chelous, c’est le délire artistique de Gaga mais ce n’est pas pour autant agaçant car ça reste assez soft. Moment où je chante de manière dramatique : « You make my heart stop. » C’est peut être un peu mou pour du Gaga mais je trouve ça agréable d’avoir des titres à pouvoir écouter en « temps calme » quand on veut se poser.

9/ Swine : Le titre le plus EDM de l’album, ça passe ou ça casse. C’est dansant, ça donne envie de bouger mais pour être honnête, je pense que ça ne s’apprécie que lorsque l’on est sous l’emprise de quelque chose. Rassuré de ne plus entendre les bruits de porc, mais content de pouvoir quand même hurler « SWIIIIIIINE« . Un morceau assez sombre à écouter dans une crackhouse pour pouvoir ensuite rentrer se coucher dans son lit bien propre.

10/ Donatella : Une de mes chansons préférées de l’album en hommage à la célèbre Versace. C’est du Gaga comme je l’aime, immature, qui ne se prend pas au sérieux. Ça balance un « rich », ça balance un « bitch », on parle de Marlboro Light et de champagne. J’achète. Le refrain est terriblement accrocheur : « Donatellaaaaaaaaaaaaa » même si certaines paroles ont de quoi sérieusement faire lever des sourcils (« Walk down the runway but don’t puke, it’s ok. You’ve just had a salad today.« ). Une belle production, les beats ont souvent tendance à me taper sur le système mais là, c’est tout comme j’aime.

11/ Fashion! : Je ne comprends pas ce titre. Je ne l’aime pas. Je n’ai pas d’avis, c’est pour moi le pire morceau de l’album. J’avais hâte de voir ce que Gaga avait mijoté avec will.I.am et je suis déçu. Cela m’agace particulièrement de tomber sur ce titre à chaque fois que j’écoute Dontella. Non, vraiment : NO ME GUSTA.

12/ Mary Jane Holland : Un titre produit par Madeon, que j’adore. J’aime beaucoup l’histoire que raconte cette chanson, le fait que Gaga parle de liberté pour expliquer sa consommation de cannabis. J’aime aussi qu’elle joue sur le concept de « Mary Jane Holland », son alter ego, et d’un autre côté, fumer de la Marie Jeanne en Hollande. J’ai l’impression d’avoir expliqué une blague nulle quand j’écris ces mots. Une chanson qui me fait penser au style de Born This Way, un peu sombre mais à petite dose sur ARTPOP, ça fonctionne particulièrement bien.

13/ Dope : La ballade de l’album, il en faut une, comme sur chaque opus de la demoiselle. Je ne suis pas un grand fan de la voix de Gaga ici, je comprends qu’elle doit prendre un timbre triste ou qu’elle doit sembler droguée par rapport au texte mais je n’adhère pas. La version du iTunes Festival m’avait touché beaucoup plus, à l’époque le titre s’appelle « I Wanna Be With You » et ne parlait pas spécialement de « dope ». Il s’agit tout de même d’une belle lettre d’amour, pleine de désespoir. By the way, MADAME KATY PERRY, voilà comment on fait une ballade. Dope > Toutes les ballades (donc 80% de l’album) de « Prism ».

14/ Gypsy : Je savais que j’allais aimer ce titre, produit par Madeon et Red One et je ne m’étais pas trompé. C’est un peu le « Edge of Glory » de l’album sauf qu’il s’agit de sa sœur plus intelligente et plus jolie. Coup de cœur pour les paroles, je trouve ça touchant, le voyage me gusta. Vraiment, je ne sais pas pourquoi mais tout me plait, ça me file la pêche, c’est entrainant, on a envie de chanter « I’m-I’m-I’m a Gypsy-Gypsy-Gypsy« . Même le passage final assez rapide fonctionne bien, il faut que j’apprenne les paroles pour briller en société.

15/ Applause : Un très bon titre, pas forcément représentatif de l’album donc pas le choix idéal pour être le premier single. Pourtant, un morceau efficace qui accroche. Je me souviens l’avoir adoré dès la première écoute mais elle m’a un peu passé aujourd’hui. Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse d’une très bonne idée d’avoir placé ce morceau à la fin du disque. Mais en tout cas ❤ « A-P-P-L-A-U-S-E« .

Pour résumer :

Capture d’écran 2013-11-03 à 02.32.03

Autant vous dire que je ne suis pas un grand critique musical, en sachant que je fais des GIFs de « L’Île des Vérités » lors de mon temps libre. Ce post représente juste mon avis et ce que je ressens par rapport à cet album, donc on chill les little monsters.


Britney Spears : 5 GIFs pour ne PAS aller la voir à Las Vegas

Britney Spears se la joue Céline Dion et pose ses valises à Las Vegas pour une série de concerts sur une durée de deux ans. On serait presque tenté d’y aller, après tout, les places ne sont pas si chères (à partir de 59$) et c’est l’occasion de se faire un road trip à Vegas.  Pourquoi pas si tu as bien travaillé et mis de côté comme une brave petite fourmi ?! ET BIEN NON. STOP. Fin de la mascarade, Britney est morte à l’intérieur. Ces stans vous diront « Ouiiiii mais elle a eu un problème au genou lors du Onyx Hotel Tour il y a des années ce qui explique qu’elle ne danse plus aussi bien » ou encore « C’est les médicaments qui la ramollisse comme elle est bipolaire. » ET BIEN ÇA NE SUFFIT BRITNEY ARMY DE MES DEUX. On va pas payer 50 balles pour aller voir Zombney sur scène, c’est non. Restez forts, voici 5 raisons sous forme de 5 GIFs* pour ne PAS aller voir Britney Spears en concert à Las Vegas :

(*GIFs issus des deux dernières tournées de Britney
« The Circus Starring : Britney Spears » et le « Femme Fatale Tour »)


Les Anges de la Télé Réalité 5 : Des scènes truquées ?

On le sait Les Anges c’est de l’entertaining, on se marre, on prend pas trop ça au sérieux. Mais BON, on a quand même nos limites, la société de production « La Grosse Équipe » ne nous prendrait-elle pas pour des idiots ?
Dans une scène, on peut en effet voir les deux candidates phares du programme, Amélie et Nabilla, sortir les poubelles. Wow. Grosse ambiance à Miami. Pourtant ce passage est loin d’être anodin puisque les deux jeunes femmes vont avoir une petite surprise devant la benne à ordures…  Et oui, un magnifique Saint-Bernard de deux mois les attend bien gentiment. Une bien belle coïncidence… Ou pas ?Anges Télé Réalité Fake Angel Apparemment l’accessoiriste de « Hollywood Girls » travaille également pour « Les Anges », puisqu’un sac plastique avec quelques détritus ont été étalé devant le chiot pour faire « plus vrai ». On peut même voir qu’il semble lécher quelque chose sur le sol. Imaginez un peu la scène. Un stagiaire sous-payé de « La Grosse Équipe » a dû aller acheter de la pâtée pour chien afin d’ensuite l’étaler sur le goudron pour que l’animal tienne en place. Le plus drôle si l’on est un tant soit peu observateur ? On peut carrément voir un membre de la production dans le champ qui surveille que le chien ne s’éloigne pas des poubelles !

Anges Télé Réalité Truqué Fake Mise en Scène

Et sur le plan d’après, une fois que le chien est en sécurité dans les mains des filles, l’assistant de production disparait mystérieusement.

Amélie Nabilla Anges Télé Réalité Scène Truquée
Bon en même temps, difficile de croire qu’un chien de race aussi propre vagabonde dans les rues de Miami. La prod aurait au moins pu le salir un peu afin rendre la scène plus crédible, non ? On peut par contre se demander pourquoi est ce que « La Grosse Équipe » s’oblige à scénariser (et à mal le faire surtout) des scènes comme cela ? N’aurait-il pas été plus logique de faire passer Angel par Fabrice le parrain des Anges et d’en faire une des « missions » de la saison ?


Chérie 25 accueille The Real Housewives Of Beverly Hills

Image

Bon. Vous savez que j’adore la télé-réalité, hello, je suis le créateur de RéalitéÀLaFrançaise. À la base je me suis mis à faire des gifs en prenant exemple sur le tumblr de RealityTVGIFs, qui est basé à 70% sur la franchise Real Housewives. Souvenez-vous, je parlais de ces émissions dans un article classieusement intitulé « Les Ménopausées font de la résistance ».
Aujourd’hui j’ai appris un peu par hasard que Chérie 25 avait acheté les droits de l’émission ! Et oui, la nouvelle chaîne de la TNT diffusera la première saison des « Real Housewives Of Beverly Hills ». C’est un choix assez logique, bien qu’il s’agisse de la 6ème série de la franchise, c’est tout de même l’édition la plus appréciée du public et surtout la plus récente. Bon par contre, il faut pas s’attendre à ce que les horaires de diffusion soient arrangeants pour nous hein. Vous pourrez apprécier deux épisodes du Lundi au Vendredi de… 15h15 à 17h10. Oui donc bon, c’est un peu spécial chômeur/retraité, mais heureusement ils ont pensé à tout puisqu’il a des rediffusions le Samedi de 12h50 à 15h20. Soit, LE timing parfait pour un brunch gueule de bois.
Si les audiences suivent, il est fort probable que la chaîne enchainera sur d’autres villes, probablement Miami, Atlanta et New Jersey. J’ai dû mal à imaginer qu’ils mettent sur nos écrans la Saison 1 de Orange County tournée en 2006, soit une éternité pour ce genre de programme. En tout cas préparez-vous, les Real Housewives débarquent en France.

rhobh-cam-hairgrinVous adorez tous les Tumblr de reaction-gifs?
Découvrez enfin d’où viennent ces images !


People: La nuit où Chris Brown est devenu un douchebag 4ever

Je sais, je sais, je suis un peu « tardy for the party » mais cet article est dans mes brouillons depuis un bout de temsp alors je le poste quand même.
Pour les gens qui me connaissent un minimum, vous savez à quel point je déteste Chris Brown, non pas pour sa musique que j’apprécie au contraire, mais pour son comportement digne d’un gamin de 14ans qui aurait l’entrejambe qui le démange un peu trop. Rappel des faits pour ceux qui vivaient dans une cave, le jeune homme a agressé Rihanna, sa petite amie de l’époque, il y a déjà 3ans. Et depuis, Hollywood semble lui avoir pardonné, on parle d’erreur de jeunesse, d’impulsivité. C’est un débat sans fin, devait-on l’exclure de la scène médiatique comme certaines radios l’avaient fait à l’époque, refusant de diffuser ses singles? Je n’ai pas la réponse, tout ce que je peux dire c’est que je suis horrifié lorsque je lis sur Twitter, des gamines tweetant « Chris peut me battre tant qu’il veut s’il me fait l’amour » et non ce n’est pas un cas isolé, la « Team Breezy », comme elle se fait appeler, est presque aussi malade que les Directioners ou les Beliebers. Pour vous faire votre propre idée et parce que parfois une simple image n’est pas assez, je vous laisse lire la suite de cette article…

Samedi 7 Février 2009

51ème cérémonie des Grammy, le couple Rihanna et Chris Brown  attire tous les regards, considérés comme étant les successeurs du couple royal du R&B Beyoncé/Jay-Z. Ce soir là tout bascule.

(musique de Secrets d’Actualité)

Pour être le plus neutre possible, j’ai tout simplement traduit la déposition de Rihanna à la LAPD durant cette nuit. Ce texte fut utilisé pendant le proccès de Chris Brown. Ici le véritable prénom de la chanteuse est utilisée, Robyn F.

Brown était au volant avec Robyn F. sur le siège passager dans une rue inconnue à Los Angeles. Robyn F. prit le téléphone de Brown et vit un texto de trois pages venant d’une femme avec qui Brown avait eu une relation sexuelle.

Une violente dispute eut lieu et M. Brown arrêta le véhicule dans une rue inconnue, s’approcha de Robyn F. avec sa main droite, ouvrit la porte de la voiture et essaya de la mettre dehors. Brown ne réussit pas à sortir Robyn F. du véhicule car elle portait sa ceinture de sécurité. Lorsqu’il ne put pas la faire partir, il utilisa sa main droite pour pousser la tête de Robyn F. contre la vitre passager de la voiture, causant une contusion ronde d’environ 3 centimètres.

Robyn F. se tourna ensuite vers Brown, il la frappa à l’oeil droit avec sa main droite. Il se remit à rouler tout en la frappant au visage avec sa main droite, tenant le volant de sa main gauche. Cette agression entraina une montée de sang dans la bouche de Robyn F. qui s’écoula partout sur ses vêtements et à l’intérieur du véhicule.

Brown regarda Robyn F. et déclara “Je vais te tabasser quand on sera à la maison ! Attends de voir !”

Le policier indique que Robyn F. utilisa ensuite son téléphone pour appeler son assistante Jennifer Rosales, qui ne répondit pas.

Robyn F. simula une conversation et déclara “Je rentre à la maison. Fais en sorte que la police soit là quand j’arrive”. Après que Robyn F. ait simulé cette conversation, Brown la regarda et lui dit “Tu viens de faire la chose la plus débile au monde ! Maintenant je vais vraiment te tuer !”.

Brown se remit à frapper Robyn F., elle mit alors ses mains derrière sa nuque et mit ses coudes en avant afin de protéger son visage.  Elle  se recroquevilla, plaçant ses coudes et son visage près de ses genoux afin de protéger son visage et sa tête des coups qui provenaient de Brown.

Brown continua à frapper Robyn F. sur son bras droit, causant une contusion sur son triceps d’approximativement 6 centimètres de diamétre et de nombreux bleus sur sa main gauche.

Robyn F. essaya d’envoyer un texto à son assistante, Melissa Ford. Brown lui arracha le téléphone des mains et le jetta par la fenêtre dans une rue inconnue.

Brown continua de rouler et Robyn F. remarqua que le téléphone portable de Chris était sur ses genoux. Elle le prit de sa main gauche et avant qu’elle puisse passer un coup de téléphone il l’empoigna par le cou avec la main droite et continua de rouler avec la main gauche.

Brown rapprocha Robyn F. près de lui et mordit son oreille droite. Il arrêta la voiture devant la rue 333 North June et Robyn F. coupa le contact, enleva les clefs et les mis sous elle, s’asseyant dessus.
Brown ne savait pas où était les clefs et commença à la frapper au visage et sur les bras. Il l’empoigna, coinçant sa gorge entre son bicep et son avant-bras. Brown fit pression sur la carotide de Robyn F., l’empêchant de respirer, elle commença à perdre conscience.

Avec sa main gauche, elle essaya d’appuyer sur les yeux de Chris afin de se libérer. Brown mordit alors ses doigts et la libéra. Alors que Brown continuait de la frapper, elle se retourna et mit son dos contre la porte passagère. Elle approcha ses genoux vers son torse, plaçant ses pieds contre le corps de Brown et commença à le pousser. Brown continua de la frapper au niveau des jambes et sur ses pieds, causant de nombreux bleus.

Robyn F. se mot à crier à l’aide tandis que Brown sortit du véhicule s’éloignant de la scène. Un resident du voisinage entendit Robyn F. et appela le 911.

Voici le résultat de cette nuit, sur le visage de la chanteuse barbadienne:

Drogue? Pétage de plomb? Que s’est-il passé dans la tête du prometteur Chris Brown? Aujourd’hui personne ne le sait. En tout cas, le jeune homme ne se ronge pas les sangs comme le prouve cette photo, prise 2 semaines après les faits.


Voilà, voilà. Donc la prochaine fois que vous écoutez une chanson de M. Brown, repensez au texte du dessus… Après, Rihanna est LOIN d’être intelligente face à cette situation, déclarant il y a quelques jours à Oprah qu’elle est encore amoureuse de lui, tout ce qui lui importe étant son bonheur… Rih-Rih, DING-DING-DING! Quelle heure est-il? C’EST L’HEURE DU PSY!


Au passage, comme cet article n’est pas très frais, je lance la minute tweet-actu:
Suite à l’interview avec Oprah dimanche dernier, l’actuelle petite amie de Chris, Karrueche Tran n’a pas voulu jouer dans le crypto-tweet laissant simplement ceci:

Autre, tweet-drama, toujours en réaction à cette fameuse discussion avec Oprah, c’est Joan Rivers qui a décidé de s’en mêler (si vous connaissez Joan, c’est la folle de la Fashion Police sur E!).