Mode: I Think I’m Seeing Double

Alors que je geekais tel un veau sur Facebook, mon regard est attiré par la colonne de droite qui finance les tongs Adidas de Mark Zuckerberg. Intrigué, je clique sur le lien et découvre une marque de tee-shirt très sympa… Mais… Il me semble avoir déjà vu ça quelque part. Ah oui, chez Eleven Paris. Regardons ça ensemble.

On remarque le Paris/Joke. Léger, mais le meilleur arrive.

Bon alors on a d’un côté Eleven Paris, créé en 2003 et bien installé sur le marché avec son fameux slogan « Life Is A Joke » et de l’autre, Smile & Joke, marque obscure, possédant une page Facebook depuis moins d’une semaine… Hum. Interesting comme dirait M. Burns. Bon, ici à la limite on peut se dire « Okay, ils utilisent le Paris, parce que c’est la mode la française, c’est la sse-cla et le Joke, parce que c’est l’esprit Jeun’s, on se prend pas trop au sérieux » mais la suite est quand même difficilement défendable…

À droite, Eleven Paris, à gauche, Smile & Joke

Voilà, voilà… Le même concept de la moustache, le même sous-titre avec un petit slogan genre « grosse déconnade », la même petite ligne en dessous pour genre bien le mettre en avant, le même prix et dans ce cas-ci, le même personnage, Kanye West. Le pire, c’est que ce n’est pas seulement un tee-shirt qui pourrait vaguement ressembler à l’autre, puisque Smile & Joke, tout comme Eleven Paris, ont lançé leur propre collection Moustache, avec d’autres célébrités comme Katy Perry. Je sais bien qu’il n’y a pas de monopole concernant les poils au dessus de la lèvre supérieure, ni sur les peoples, maiiiiiiis tout de même… La ressemblance est frappante!
La question est désormais la suivante,  Eleven sont-ils au courant de l’existence de ce « copycat« ? Vont-ils prendre des mesures pour essayer de protéger leur design? Vont-ils porter plainte? Va-t-il y avoir procès? Serais-je la cause de tout ce bordel en publiant cet article? En tout cas, je reste dans le coin, parce que vraiment, tout cette affaire:

EDIT: Depuis cet article, Eleven a posté un lien sur sa page Facebook redirigeant vers ici. Je pense qu’ils ont également menacer Smile&Joke, car dans la partie moustache, les tee-shirts Kanye et Katy ont disparu… Et je crois que c’est un peu à cause de moi. Ma domination blogienne ne fait que COMMENCER!


Télé: 5 raisons pour lesquelles The Walking Dead c’est mieux sur papier qu’à la télé…


Je suis tombé sur la série il y a quelques mois, je savais vaguement que le programme était tiré de comics mais sans plus. Après une conversation autour d’un verre de rosé (ou douze) avec un copain d’enfance il essaya de me convaincre de me lancer dans la version papier. Sur le coup, je n’étais pas vraiment convaincu et puis après une énième journée à trainer à la Fnac, où la plupart des gens pensent que je suis vendeur, j’ai cédé et me suis plongé dans le premier recueil. Depuis, j’ai rattrapé la sortie numéro par numéro aux Etats-Unis et suis obligé d’attendre un mois entre chaque… Tout ça pour dire que la BD est meilleure que son adaptation TV et ce, pour 5 raisons :
.
.
1/ La première saison ne se compose que de 6 petits épisodes. Et ça avance pas des masses. Voir pas du tout. 89 numéros sont déjà sortis en format BD et ici, les choses avancent beaucoup plus vite. La mythologie se développe,  les gens meurent, de nouveaux personnages font leur apparition… Et surtout, si on crève d’impatience de découvrir la suite, on a plus qu’à passer au tome suivant (oui je sais à un moment ça s’arrête mais quand même, il y a de la marge). En plus, d’après ce que j’ai pu lire, les scénaristes n’ont pas l’air de vouloir accélérer la cadence, puisque l’un des personnages phares de la BD, Michonne, ne fera son apparition que dans la Saison 3 (alors qu’elle débarque dans le comic 19).
.
.
2/ Les deux personnages principaux sont incarnés par des acteurs assez connus, qui ont tournés dans beaucoup de projets avec lesquels je suis très familier. Et de mon côté, ça bloque un peu. Je sais, je sais, on ne doit pas enfermer un comédien dans un rôle. Mais ne me dites pas que vous ne voyez pas Buffy dans Ringer à chaque fois que Sarah Michel Gellar apparaît à l’écran ? Et bien ici, c’est la même. Le personnage de Rick, incarné par Andrew Lincoln, ne devrait pas me faire penser au comptable anglais de Michèle Laroque de « Comme t’y es belle » ou au fiancé coincé de Vanessa Paradis dans « L’Arnacoeur ». De même pour Lori, jouée par Sarah Wayne, lorsque je la vois courir pour échapper aux zombies, j’attends les frères Scofield derrière. Awkward. Tout ceci est quand même hyper déconcentrant et surtout, prendre des acteurs débutants aurait permis de révéler de nouveaux talents.
.
.
3/ The Walking Dead est une série de BD qui n’a pas vraiment de limite, meurtre d’enfant, coupage de main, clouage de pénis, zéro tabou. Mais du côté de la série, tout ceci est un petit peu plus délicat… Les américains sont censés être conservateurs (même si l’on peut voir qu’en France notre CSA l’est beaucoup plus que le leur !) et bien que tout soit acceptable dans le domaine de télé-réalité, la fiction semble échapper à cette règle. Ainsi dans la BD, le fils de Rick et Lori, Carl, porte un pistolet pour sa sécurité et finit par tuer deux personnes. Aux Etats-Unis, les armes font débat depuis de nombreuses années, surtout après les bavures en Virginie et autres massacres. La série n’a pour l’instant pas choisi d’aborder ce sujet, préférant mettre en lumière des thèmes comme le racisme ou les violences conjugales (je ne minimalise pas ces problèmes mais la série traite ça assez mal, de manière très stéréotypée). A voir pour les saisons à venir si la production intégrera les moments chocs qui ont fait le succès de la version BD.
.
.
4/ Le budget ! Et oui, avec un format papier, on peut tout se permettre, des décors immenses, des hordes de milliers de zombies, des scènes de batailles format « Seigneur des Anneaux » mais à la télé, la production met souvent le  holà. Et celle de Walking Dead l’a fait dés le début de la production de sa deuxième saison. Le budget a été revu à la baisse, demandant à ce qu’il y ait 4 jours de tournage en intérieur pour 4 jours en extérieur. La chaine AMC a également proposé aux scénaristes afin d’économiser quelques pièces de ne plus montrer les zombies mais qu’on les entende seulement. Bref, ces coupes se font déjà ressentir en cette moitié de Saison 2 qui est bien loin d’être palpitante, un quart du premier épisode se passant tout de même sous une voiture (et oui, pas cher !).
.
.
5/ Parce que je le dis.


Mode: Les 3 pièces à retenir de la collection Versace pour H&M

Je sais, je sais, je sais… On a tous été traumatisé par la pub H&M by Versace « My house, My Rrrroules » mais il faut quand même qu’on en parle.
La créatrice Italienne Donatella a collaboré avec H&M afin de sortir une ligne abordable au grand public qui sera en magasin dés le 17 Novembre. Bon, je ne parle pas de la collection femme qui semble tout droit sortie du placard de Nicki Minaj, je vais seulement me concentrer sur la ligne homme (puisque ici, j’ai un tout petit peu plus mon mot à dire). Tout d’abord on a une tenue complète HYPER pratique si jamais on veut faire de la figuration dans un remake de Matrix ou peut être pour du porno SM.


On commence par le manteau de Morpheus, moitié laine, moitié cuir, le haut cotte de maille parfait pour une nuit endiablée à danser dans la cage d’un club libertin et enfin, le pantalon de « couir » clouté sur les cuisses. Sérieusement, si je croise quelqu’un portant ça dans la rue je tweetpic direct, ne vous inquiétez pas. Autre tenue, autre désastre, le look GO dans un Club Med gay en 1987.

On commence par une chemise et un tee-shirt à imprimé jungle et un pantalon couleur barbe à papa. Voilà, voilà, des couleurs simples, élégantes et discrètes. Ite missa est.
Après avoir parlé des trucs vraiment hideux, traitons le coeur du sujet: les trois articles à retenir de la collection Versace pour H&M:

1. Veste en cuir cloutée:

Bon, je sais ce que vous allez me dire, c’est la veste qui va avec le pantalon gamme « Matrix » mais ici, ça passe quand même beaucoup mieux sur un perfecto, non? C’est pas vraiment des choses que j’ai l’habitude de mettre, j’ai un style plutôt classique et ça, ça relève plutôt de la « meude » un peu trop fashion pour moi, mais ça se porte. Euh, sinon, concernant le prix, c’est assez violent. Il faudra débourser 349€. Mais c’est quand même de la croute de cuir de vache, hein.

2. Blazer:

Une veste de costume noire, un seul bouton, avec un col original qui fait tout le charme de l’article. Côté prix, c’est plus cher qu’un blazer classique, puisqu’il coûte 149€, mais c’est très stylé et on reste quand même loin des prix inabordables de The Kooples (j’entends déjà ce que les gens vont commenter « Ouiiii mais c’est pas la même qualité-heiiin! » So-sorry mais 400€ pour une veste classique, c’est pathétique).

3. Chaussures en cuir:

Un modèle classique, avec juste le petit détail du rivet sur le talon. Une jolie couleur, un noir un peu passé, avec des coutures apparentes, qui donne du caractère à la chaussure. Le prix de 79,95€ rend le produit d’autant plus attirant (surtout lorsqu’on voit les tarifs de San Marina et autres France Arnaud pour des modèles absolument atroces).


Au final? Encore une fois, un peu décevant côté homme. On se dit qu’elle a fait cette partie là, histoire de dire que oui, à l’étage supérieur, il y aura également du Versace H&M. Ce n’est pas la plus mauvaise association avec un couturier, mais c’est loin d’être la meilleure. Jimmy Choo gardera ce titre, jusqu’à la prochaine fois…


Interview: Guillaume Lemaire Van Kann des Anges 3


Pour cette 3ème édition des « Anges de la Télé-Réalité »  la société de production de l’émission, La Grosse Equipe, a décidé d’innover. Un plus grand nombre de candidats, varier la provenance des émissions dont ils sortaient, des objectifs hétéroclites et surtout… Un personnage anonyme ajouté au casting ! Guillaume Lemaire Van Kann, organisateur de soirées et désormais Ange de NRJ12 a gentillement accepté de répondre à mes questions et à celles que vous m’avez soufflées sur Twitter.

DoublesStandards: Tout d’abord parle nous de toi, tu as fait des études de droit et a pratiqué pendant quelques temps le métier d’avocat, peux-tu nous en dire plus sur cette période? Pourquoi as-tu choisi de tout arrêter?
Guillaume Lemaire Van Kann: J’ai eu la chance de faire un Master 2 de droit dans une grande fac parisienne et je n’ai pas pu refuser cette opportunité même si depuis longtemps je rêvais d’art… C’est pourquoi ma spécialisation juridique s’est faite dans la propriété intellectuelle !
Après avoir eu mon diplôme d’avocat à 24 ans, j’ai mis 3 mois à trouver du travail et pour combler ce temps, j’ai créé ma soirée !
Celle-ci a bien marché et à la fin de mon premier emploi j’ai décidé de ne me consacrer qu’à ça car je trouvais que le milieu des avocats ne laissait pas sa chance aux jeunes talents. Déçu par l’accueil des seniors, j’ai décidé de tout plaquer et de me consacrer à mes soirées et à la mode.

DS: Etais-tu tenté par d’autres programmes de télé-réalité? As-tu passé d’autres castings que celui des Anges?
GLVK: J’ai été approché pour faire Secret Story mais je ne trouvais pas ce format suffisamment intéressant, ce qui me plaisait dans les Anges c’était l’enjeu professionnel, pouvoir montrer ce dont j’étais capable et puis NY aussi ! J’ai passé plusieurs castings en tant que chroniqueur ou même animateur mais à chaque fois mon jeune âge posait problème, j’ai donc saisi l’opportunité de faire les anges.

La fameuse soirée de l'Ange Anonyme, organisée à Paris, Tel Aviv et désormais New-York.

DS: Pourquoi penses-tu avoir été choisi?
GLVK: Je ne sais pas vraiment… C’est toujours difficile de répondre à ce genre de question mais je pense que mon enjeu professionnel les a séduit, j’avais déjà organisé ma soirée à Tel Aviv, mon concept était donc viable à New York !
J’ai aussi cru comprendre que je serai l’anti-Vendetta de la saison, que mon calme et mon intelligence seraient capables de le faire taire… Et je l’ai fait taire à de nombreuses reprises !

DS: Comment c’est passé cette expérience en règle générale? Les candidats ont-ils été agréables avec toi bien que tu sois inconnu? On a vu comment certains traitaient les Wanna Viiip dans l’émission de TF1…
GLVK: Dés le début, les autres candidats ont été très sympathiques avec moi, même si c’est vrai que ce n’était pas facile de s’imposer dans cet environnement de gens connus pour la plupart… Mais j’ai montré que dans mon métier à Paris j’étais connu et j’ai dès lors été respecté par les autres.

DS: Es-tu encore en contact avec des habitants de la villa?
GLVK: Evidemment ! J’ai rencontré une personne incroyable à NY, elle s’appelle Myriam Abel et en 6 semaines elle a marqué ma vie à jamais ! Beaucoup dirons que c’est too much comme genre de phrase mais avec Myriam on s’est très bien entendus car nous étions très naturels, heureux, tristes, tendres et parfois durs, c’est ce qui nous a rapprochés ! Je peux dire qu’après suivent Benjamin et Kevin avec qui j’ai eu de très bons moments et que je revois toujours ! J’ai eu aussi beaucoup de plaisir à découvrir Emilie, Mathieu et Kamel dont je suis encore proche et qui ont été de véritables bonnes surprises pour moi dans l’aventure !

DS: Selon toi, qui était là pour faire du buzz et qui était là pour vraiment travailler?
GLVK: Je pense que seul Michael était là pour faire du « buzz », tous les autres ont été très sérieux dans leur rendez-vous après les premières mises au point de Fabrice ! La majorité des candidats ont réalisé des choses incroyables à NY !!

DS: Ton pire moment/meilleur moment dans l’aventure?
GLVK: Je ne peux pas vraiment en parler pour le moment car ceux ci n’ont pas été diffusés… Mon pire moment a été un réel manque de respect envers Benjamin et mon meilleur, beaucoup de reconnaissance de la part de tous les autres anges !!

DS: J’imagine que tu ne peux pas trop en parler, mais quelles opportunités apportées par le programme ont réellement fonctionné pour toi aujourd’hui?
GLVK: Seulement 15 jours de programme pour le moment donc rien de vraiment incroyable à Paris mais je peux dire sans problème que je retourne à NY au mois de juin organiser une nouvelle soirée !

DS: Quels sont tes projets? Single, ligne de vêtements, livre, est ce que ce genre de chose t’intéresse?
GLVK: Oh je n’attends que des bonnes surprises des Anges, je n’ai pas fait l’émission pour quelque chose en particulier ! Je pense que la vie est faite de plein de surprises et surtout la mienne en tant qu’ex avocat reconverti dans l organisation de soirées (rire) Mais je peux avouer que j’ai toujours aimé la télé donc la présentation d’une émission ne me déplairait pas. Pour le single, c’est niet tout de suite car je n’ai pas la voix pour, quant à la ligne de vêtements, je travaille dans la mode depuis quelques années et c’est quelque chose qui pourrait me plaire… Une fois de plus, on verra ce qui se présente, je suis déjà heureux d’avoir pu organiser ma soirée à NY.

Tournage des Anges à New York - Septembre 2011

DS: Peux-tu nous expliquer comment se déroule le tournage? On sait que vous ne filmez pas 24h/24 mais combien d’heures par jour, de jours par semaine…
GLVK: Beaucoup beaucoup beaucoup d’heures de tournage !!! Je ne sais pas combien exactement mais ce que je peux te dire c’est que ma première semaine à Paris je l’ai plus passée dans mon lit qu’avec mes amis…

DS: La question que tout le monde te pose (et pour des raisons légales tu ne peux probablement rien dire) mais qu’elle est le pourcentage de mise en scène dans Les Anges 3? Les clashs sont-ils encouragés? Au début d’une journée est ce qu’on vous dirige « Tu vas aller au resto avec X et Y » ?
GLVK: Il n’y a aucune direction, disons quelques encouragement dans Les Anges, mais c’est vraiment notre vie de tous les jours, sauf que l’on ne sait pas exactement ce qu’il va nous arriver au quotidien ! En même temps qui n’a jamais rêvé d’entendre tous les jours, vous sortez et ça va être génial, car 90% du temps ce qu’on faisait était vraiment génial ! La plupart du temps on choisit avec qui partir en rendez-vous, mais rien ne nous est jamais imposer. De temps en temps, c’est juste que la personne avec qui tu voulais partir n’était pas dispo donc on te propose quelqu’un d’autre. Vivre de surprises en surprises, c’est juste génial même si un peu épuisant au bout de 6 semaines je dois avouer !!

DS: Lorsque vous allez au resto/faire du shopping, est ce la production qui paye ou est ce votre propre argent?
GLVK: Tous les restos sont pris en charge par la prod, nous étions plutôt bien entretenus, à part certains qui se prennent pour des stars et qui se sont plains. La majorité était plutôt content du sort que l’on nous réservait !!!

DS: Aussi, dans les deux premières saisons des Anges, on les voyait rarement faire la fête et sortir, est ce que c’est parce que vous n’avez pas le droit ou alors que ces moments là ne sont pas filmés (j’imagine que pour gérer un tournage en boite ça doit être galère entre les gens et le manque de lumière…). Est ce que l’alcool était interdit pendant les tournages?
GLVK: Ohhh on est sortis plusieurs fois et il y a eu des moments très hots en boîte avec certains candidats, le problème ce sont les autorisations de tournage mais tu verras que de temps en temps, un iPhone peut suffire pour vous faire partager nos incroyables soirées. Mais chut…  Quant à l’alcool, nous pouvions en consommer mais avec modération évidemment !

DS: Te reconnait-on dans la rue? Le feed-back est assez positif d’après ce que je peux lire sur ton facebook et ton twitter!
GLVK: Oui on me reconnait, on m’appelle « l’ange anonyme » ou encore « celui qui a le bac » !!
Le feed-back est positif car je pense que mon naturel a payé, maintenant ce n’est encore que le début de l’émission. Les gens commencent à me découvrir, j’espère qu’ils m’apprécieront toujours autant après mes quelques pétages de watt…

DS: Pour terminer, que penses-tu des critiques envers la téléréalité qui se sont multipliées après le suicide de FX? Après 6 semaines à NY, le retour à Paris n’a-t-il pas été trop brutal?
GLVK: Il faut toujours des critiques et je pense que certaines sont constructives, il faut faire attention aux gens à leur sortie et aussi prendre garde à ne pas prendre des candidats trop fragiles !
Le retour à Paris a été très bizarre car vivre 24h/24 avec 10 personnes et puis se retrouver seul chez soi, ça change beaucoup de choses, mais j’ai tout de suite été entouré par mes amis et j’ai repris ma vie normale au bout de quelques jours !

Les Anges en un mot selon Guillaume.

Retrouvez Les Anges de la Télé-Réalité 3: I Love New-York
du lundi au vendredi sur NRJ12 à 17H40.


Blog: Comment s’est-on rencontré? n°1


Boooon, je sais. J’ai pas posté depuis Août. Et si je poste aujourd’hui c’est parce que pour moi demain, c’est la rentrée. Donc c’est aussi le moment de poster de-nouveau. Et pour ce nouvel article j’ai décidé de VOUS mettre en avant. Sur wordpress (et sur d’autre plateforme je suppose) on peut avoir accès aux mots clefs qui ont menés à nos blogs, et c’est assez hallucinant. Non parce que à la limite, Lady Gaga, Jersey Shore, Desperate Housewives, ok. Mais « http://www.paris hilton le seul tee shirt sans foutre? » ou « vieille peau et ménopause est il une insulte sur facebook« . Ne pensez pas qu’il n’y a que des freaks qui viennent ici, hein. Je vous ai fait un best-of des perles de google.
J’ai beaucoup ri au « desperate housewives saison 7 bree susan canapé« . Je me suis demandé ce que cherchait la personne. La référence du canapé pour acheter le même? Une fan-fiction lesbienne entre Mme Van de Kamp et Miss Mayer? Dieu seul sait.
Ah! Aussi. A tous ceux qui sont très inquiets pour Carlos, pas de soucis, c’est toujours le même dans la Saison 7, Ricardo Antonio Chavira. Je suis par contre un peu soucieux pour la personne qui a sincèrement cherché la chanson de Sofiane « J’ai perdu le contrôôôôle la toute première fois« .
Le number one dans mon cœur, « Blame Loana » m’a achevé. J’ai bien du mettre 10 minutes pour m’en remettre. Bref (il m’a regardé, je l’ai regardé, il a compris, j’ai compris qu’il avait compris), il y a aussi des gens qui vont TROP loin, genre « porter plainte contre Eleven Paris ». Carrément. Genre je me plains un peu de la qualité des tee-shirts et ça y est, ici ça devient le Q.G. des haters de la marque. Enfiiiin, pour terminer, je suis assez content d’avoir pu aider l’étudiant qui rédige actuellement un mémoire sur le placement de produit dans les séries américaines, de rien, si j’ai pu te faire gagner du temps, j’ai rempli ma mission.


Dessin: Fame, Doin’ It For The Fame

Voilà, j’me lance dans un peu de dessin. J’en ai fait pendant de loooongues années. Et ça me manque un peu ces derniers temps. J’ai pas de tablette donc c’est à l’ancienne papier plus scan, ça ou rien ! Je m’amuse je n’ai pas la prétention d’être un dessinateur, tout ceci, c’est juste pour le fun. Le fun. Justement, pauvre FX. Je trouve qu’il est encore un peu tôt pour les blagues sur le fait que « sa mort est la seule actualité qu’il aura jamais eu » ou ce genre de truc, mais j’avais quand même envie de faire un p’tit truc pas trop corrosif.

RIP FX

« C’est des malaaaaaades. »


Mode: Sober Is Sexy

Aujourd’hui dans l’après midi, Amy Winehouse a été retrouvée morte dans son appartement londonien, probablement d’une overdose, l’occasion pour moi de vous parler de la ligne de vêtements Sober Is Sexy. Fondée à Los Angeles, la marque commercialise des tee-shirts à message prônant la sobriété et reverse 5% de chacune des commandes internet à des associations antidrogue.


J’ai craqué pour le modèle « The Only Coke I Do Is Diet » ou en français « La seule coke que je prends est light« , jeu de mots sur l’anglais « coke » qui désigne à la fois la drogue et le soda. J’aime bien le message et si je peux en plus laisser quelques euros pour aider une association, c’est pas plus mal. Si vous voulez en savoir plus et jeter un œil sur les autres modèles, c’est par ici: www.soberissexy.com
En tout cas, R.I.P. Amy, la marque avait créé un tee shirt à son effigie:


Le titre est une référence au film « La Vallée des Poupées » de 1967 qui dépeint les dessous du monde de l’entertainment New-Yorkais et des déboires de la drogue. Pas besoin de vous dire que « Rehab » renvoie au plus gros hit de la carrière de la britannique. La poupée qui fait « No, no, no » aurait peut être du dire « Oui » histoire de sauver sa peau…